Semagrow » Beauté » Crème anti-ride : que faut-il savoir ?

Pour solutionner les problèmes de rides survenus après la trentaine chez les femmes, l’industrie cosmétique crée des crèmes anti-rides. Mais de quoi sont-elles composées ? Laissez-vous guider par cet article

La cosmétologie antiride

Pour lutter contre les rides, il existe plusieurs type de produits tel que les huiles, les sérums les crèmes de jour qui sont les plus répandues d’ailleurs. Ces solutions sont composées d’actifs divers qui agissent sur la peau. 

Par  exemple pour les peaux sensibles ou les peaux matures, le composant « acide hyaluronique » est le meilleur dans l’hydratation de la peau et son raffermissant. 

L’acide hyaluronique dans les cosmétiques

En cosmétique, les ampoules contiennent de l’acide hyaluronique, fait de formule de base d’extraits de plante Bio. Par ailleurs, cet élément synthèse est le plus répandu en version pommade. Le succès de la pommade contenant de l’acide hyaluronique est la cohabitation parfaite avec d’autres éléments  de synthèse. Les éléments de synthèse qui entre dans les pommades ou les sérums contenants de l’acide hyaluronique sont souvent : le paraben, le silicone etc. 

Les effets de l’acide hyaluronique

Les effets de l’acide hyaluronique sont d’abord de l’ordre de la santé avant d’être de l’ordre de la cosmétique. Cela est dû à l’explosion des effets bénéfiques qu’ils apportent sur la peau. Un produit qui est doté d’acide hyaluronique est un apport de premier ordre en termes d’hydratation. Cela est possible par le fait que le composé forme un bouclier extérieur et protège la peau. Mais en plus de cela, l’acide hyaluronique apporte un raffermissement de la peau en lui donnant une nouvelle jeunesse. D’un autre côté les sérums contenant l’acide hyaluronique sont des antirides puissants qui réparent la peau, comble les rides du front des pattes d’oies et des commissures. Les composants organiques apportent en cosmétiques d’excellents effets sur la peau, mais il ne faut négliger l’avis des cosmétologues.

Crème anti-ride : que faut-il savoir ?