Semagrow » Blog » Comment calculer son salaire en portage salarial ?

La quête de l’indépendance et l’aversion aux stress perpétuels d’un boulot amène aujourd’hui plus d’un à se lancer dans des domaines d’activités beaucoup plus décentralisés. Cela permet d’être indépendant tout en profitant de nombreux avantages sociaux. C’est le cas du portage salarial dont le calcul du salaire nécessite beaucoup d’attention.

Les variables à prendre en compte dans le calcul du portage salarial

Plusieurs variables interviennent dans le calcul du salaire en portage salarial. C’est le cas de :

Le salaire brut du salarié porté en pourcentage salarial 

Le calcul est simple et correspond à l’ensemble des honoraires facturés à ses clients. Il intègre les avantages sociaux cumulés, dont les congés payés, la prime de précarité, etc. Le prestataire est libre de fixer lui-même ses prix et de négocier ses tarifs avec ses clients. Tout de même, le taux journalier d’un consultant doit être supérieur à 300 €.

Les cotisations sociales

Le salarié porté ou consultant est contraint de solder la cotisation sociale même si la société de portage est celle qui se charge de les reverser aux autres organismes compétents concernés. La société doit donc s’acquitter des charges patronales tandis que le salarié porté doit, quant à lui, s’acquitter des charges salariales.

Les charges ou frais de gestion 

Ils correspondent aux charges en pourcentage prélevées par la société de portage pour se rémunérer elle-même. Cette donnée varie selon l’ancienneté et le montant de la recette du consultant. En général, les charges d’une société de portage sont souvent dégressives. Par conséquent, plus le chiffre d’affaires du consultant est élevé, et moins seront ses charges.

Comment évaluer son revenu en portage salarial ?

Le portage salarial est une relation contractuelle dans laquelle interviennent trois partis. Il met en évidence un salarié porté d’une entreprise de portage effectuant une prestation pour le compte d’une entreprise cliente. Sa spécificité face des autres statuts se trouve dans son compromis entre salariat et indépendance.

Le portage salarial confère à son prestataire une indépendance vis-à-vis de son employeur. Il s’adresse à ces personnes qui souhaitent exercer une activité en tant que travailleur autonome, solo ou entrepreneur individuel en conservant les privilèges du statut de salarié. Notez que le taux moyen exécuté par les entreprises de portage s’élève à 10 %.

Ceci est relatif au chiffre d’affaires que le salarié porté est en mesure de réaliser. En atteignant des recettes colossales au-delà de 100 000 euros, le taux peut s’amoindrir jusqu’à 3 %. Remarquez dans ce cas de figure la grande différence en matière de salaire brut. L’estimation plus juste du salaire net nécessite de déduire du salaire brut les charges sociales et patrimoniales.

Ainsi, le montant du salaire net représente entre 47 % à 52 % de la facture. L’entreprise de portage se doit de verser un salaire minimum établi par des textes à ceux qui débutent en portage salarial. Les juniors bénéficient de 70 % du plafond de la sécurité sociale, les séniors 75 % et les salariés portés ayant choisi le forfait jour, un taux de 85 %.

L’indépendance qu’il offre est la raison pour laquelle de nombreux consultants préfèrent travailler en portage salarial, au lieu de monter leur propre entreprise. Avec cette option, ils peuvent se concentrer davantage sur leur activité tout en sachant calculer le salaire en portage salarial.

Comment calculer son salaire en portage salarial ?